En 2008, après treize années de lutte contre la maladie, mon père décédait d’un cancer du colon, un cancer potentiellement génétique et héréditaire. Son oncologue me conseillait de faire des examens de dépistage réguliers. Je m’interrogeais : serais-je alors la prochaine victime de ce cancer dans la famille ?

Pour moi, à l’époque, c’était hautement probable.

En lisant un article dans Le Monde diplomatique sur les tests ADN, je découvrais les tests génétiques médicaux. J’effectuais cette démarche auprès de 23andMe, un laboratoire génétique américain, pour 469 dollars à l’époque.

Les résultats me furent fournis directement en ligne, sur Internet. À côté de l’aspect strictement médical, et presque par inadvertance, je découvrais la richesse des apports en matière de généalogie génétique.

Avec un père serbe et une mère créole réunionnaise, j’ai consacré mes loisirs à développer ma connaissance dans cette discipline. J’ai pu confirmer que mes données génétiques reflétaient cette diversité d’origines de pays du monde entier.

Je découvrais aussi de nombreux cousins génétiques, apparentés à des degrés divers. Passionnée de généalogie depuis trente ans, je reconnaissais certains noms, familiers. Je souhaitais « lire » à travers les gènes quels ancêtres nous liaient, mais je manquais des connaissances génétiques nécessaires à ce décryptage.

Comment utiliser le chromosome browser ? En quoi consiste le test mitochondrial ? Qu’est un segment ? Comment retrouver l’ancêtre commun ? Des questions sans réponses alors.

J’enchainais de nouveaux tests génétiques dans d’autres laboratoires : après un premier projet Genographic puis un test mitochondrial sur Family Tree DNA, de nouveaux contacts apparaissaient. Les résultats différaient sur les origines ethniques, et je ne comprenais toujours pas pourquoi.

Que faire de cette masse de données génétiques ? Qu’en était-il du cadre légal, des risques de diffusion de mes données ? Les résultats médicaux étaient-ils vraiment fiables ?

Il me fallait étudier et me former sur la généalogie génétique : lectures, cours, sites Internet m’ont amenée à comprendre et à exploiter au mieux ces données, en toute sécurité. Ils m’ont confirmé que cet outil généalogique précieux qu’est notre ADN nous permet d’approfondir notre connaissance de nous-même, de notre histoire, mais aussi celle de l’humanité !

Comme je regrettais qu’aucun guide n’existe sur le sujet, Marie-Odile Mergnac m’incita à me lancer et à écrire le premier guide pratique sur la généalogie génétique. Paru en mars 2018, il a immédiatement trouvé son public, aussi avide de comprendre que je l’avais été.

Les trente-deux pages supplémentaires de cette nouvelle édition 2019 sont directement issues des échanges avec vous, lecteurs. Via les commentaires publiés sur genealogie-genetique.fr, j’ai mieux appréhendé vos difficultés, mais aussi les besoins de précisions et compléments d’informations. Vous déplorez le manque d’accompagnement des laboratoires génétiques avec vos résultats, cet ouvrage pallie à cette lacune avec toutes les explications nécessaires pour que vous compreniez et exploitiez au mieux ces informations génétiques.

En 2019, je crée DNA Pass, une association dédiée à tous les aspects de la génétique : la généalogie, le médical, l’anthropologie, l’histoire, l’éthique… intrinsèquement liés où vous retrouverez tous les articles et actualités sur cette nouvelle discipline.

Je remercie Didier Ramelet-Stuart, pour ses apports critiques sur l’ouvrage et sa participation, avec l’écriture de l’exemple concret du chromosome Y.

Sommaire
Couverture de l'ouvrage : L'ADN, un outil généalogique, de Nathalie Jovanovic-Floricourt, paru aux éditions Archives & Culture

Disponible sur Amazon et chez votre libraire

Sommaire

2e édition
revue et augmentée

32 pages supplémentaires.

Des parties entières modifiées et réécrites pour suivre au plus près l’actualité génétique, mais aussi mieux expliciter ses spécificités.

De nouvelles pages pour compléter l’ouvrage ou présenter les nouveautés dans le domaine génétique.

La généalogie génétique

  • Le cadre légal en France
  • La déontologie
  • La protection et le partage des données -Réécrit
  • La génétique médicale -Nouveau
  • Un peu de biologie : comprendre la génétique
  • Quels types de tests ? -Réécrit
  • Quel laboratoire choisir ? -Nouveau
  • Transférer gratuitement son ADN -Nouveau

La généalogie archéologique et l’analyse mitochondriale

  • L’analyse mitochondriale
  • Les haplogroupes : définition
  • Les haplogroupes : répartition géographique

L’analyse autosomale

  • Les chromosomes autosomes
  • L’héritage génétique -Réécrit
  • Les événements non filiatifs -Nouveau
  • Visualiser les liens familiaux sur FTDNA -Réécrit
  • Visualiser les liens familiaux sur 23andMe -Réécrit
  • Visualiser les liens familiaux sur MyHeritage -Nouveau
  • Pas de races mais des peuples
  • Le calcul de vos origines ethniques -Réécrit
  • Les origines ethniques françaises -Nouveau
  • Les nouveaux laboratoires -Nouveau
  • GEDmatch -Réécrit
Cités dans l’ouvrage

Les chromosomes X et Y

  • Le chromosome X pour l’homme
  • Le chromosome X pour la femme
  • Un exemple concret
  • Le chromosome Y pour l’homme
  • Les haplogroupes du chromosome Y
  • La France, carrefour des peuples -Nouveau
  • L’haplogroupe R1b le plus répandu en France
  • Rejoindre un projet ADN
  • Créer un projet « Surname »
  • Un exemple concret : les Stuart de Corse -Nouveau

Exploiter les données

  • Identifier chromosomes et ancêtres
  • De nouveaux outils : Genome Mate Pro -Nouveau

Père naturel, enfant adopté(e), né(e) sous X -Nouveau

  • Consignes générales -Nouveau
  • A la recherche d’un père naturel -Nouveau
  • Adopté(e)s et né(e)s sous X -Nouveau
  • Ancestry et les « Mirror trees » -Nouveau

Les fournisseurs et les sites internet

  • Liste des ressources en généalogie génétique -Réécrit
  • Bibliographie -Réécrit

Les articles

Cités dans l’ouvrage

Retrouvez ci-dessous les différents articles cités dans l’ouvrage.

Dans l’ouvrage, je cite des exemples ayant fait l’objet d’un article détaillé sur le site internet genealogie-genetique.fr.

Retrouvez-les ci-dessous, désormais disponibles sur le site de l’association DNA Pass.

Reconstitution du visage de l'homme de Cheddar, réalisée en février 2018 pour le documentaire

Découvert en 1903, le squelette de l’homme de Cheddar âgé d’environ 10 000 ans est le plus ancien squelette d’homo sapiens découvert en Grande Bretagne.

Si les premières reconstitutions de son visage en faisait un homme à la peau blanche, les analyses ADN ont révélé qu’il avait la peau noire et les yeux bleus. Retour sur cette découverte.

Jim Collins pose avec ses 7 enfants. Au second rang, à gauche, Alice Collins Plebuch.

Lorsqu’Alice Collins Plebuch effectua un test ADN pour s’amuser, elle ne s’attendait pas à ce que les résultats du test bouleverse sa vie. A 64 ans, elle se découvrit pour moitié des origines ashkénazes et d’Europe de l’Est au lieu d’une origine 100 % irlandaise. S’ensuivit une enquête de plusieurs années afin de lever le voile sur ce mystère. La réalité inattendue bouleversa sa famille, et lui a ouvert les portes d’une seconde famille.

FAQ

24Genetics propose des offres de séquençage ADN plus performant sur les origines ethniques. Il fallait donc que je le teste. J’ai donc transféré mes données de 23andMe (ils acceptent aussi les données de FamilyTree DNA) et payé les 49 euros demandés par le site. Une semaine plus tard, je recevais un rapport détaillé, présenté ci-dessous.

Le kit Ancestry DNA. Dans la boîte, le tube d'échantillon de salive avec le produit de conservation, un sachet pour mettre le tube, la boite pour l'envoi du tube et le dépliant d'explications.

Ancestry DNA est le plus grand laboratoire génétique avec ses 7 millions d’inscrits et utilisateurs. Malheureusement, le kit de test génétique n’est pas livré en France. Mais il existe une astuce pour contourner cet embargo de livraison. Je vous donne dans l’article les astuces et le déroulé de cette commande.

Grâce aux nombreux lecteurs et leurs commentaires, cet article a été enrichis de leurs propres astuces et découvertes. De nombreuses possibilités sont disponibles pour commander le kit à moindre cout.

FAQ

Question les plus fréquentes

On en parle beaucoup, mais que savons-nous des tests génétiques et des conséquences ?

Quelques-unes des réponses développées dans l’ouvrage.

Protection des données 90%

Les laboratoires garantissent la protection des données sur leurs serveurs sécurisés. Vous seuls pouvez accéder aux résultats grâce à votre identifiant et mot de passe sécurisé. Vous avez la possibilité de télécharger vos données brutes, l’analyse de votre ADN, et le transférer sur d’autres bases de données à vos risques et périls. Les précautions à prendre sont indiquées dans l’ouvrage.

Confidentialité des données 70%

Suivant les laboratoires, des règles différents sont appliquées, notamment dans le cadre de la vente de vos données à des laboratoires pharmaceutiques. Vous devez impérativement paramétrer avec soin votre profil public, ou pas, afin de garantir votre anonymat, mais surtout celui de votre famille partageant le même patrimoine génétique. A noter que Family Tree DNA a créé un précédent en accordant l’accès à sa base de données de profils génétiques au FBI.

Fiabilité 95%

Dans le cadre de la généalogie génétique, les résultats de niveau de parenté sont fiables.

Dans le cadre génétique médical, de nombreuses réserves sont émises selon le laboratoire et surtout les tests proposés. Des tests génétiques médicaux vendus sont réputés se baser sur des rapports scientifiques partiaux et incomplets, quand ce ne sont pas les résultats qui sont erronés.

DNA Pass

Au service des lecteurs

Cette deuxième édition a été modifiée et complétée en fonction des demandes de mes lecteurs, de leurs réactions, parfois incompréhension sur certains sujet, ou difficultés. Plus pédagogique, plus didactique, plus détaillé pour mieux vous aider dans la découverte des tests génétiques.

Résultats ethniques 65%

Le sujet le plus à controverse est le profilage ethnique réalisé par les laboratoires. Fautes de panel suffisamment précis, d’explications et de mise en contexte, les résultats sont souvent étonnants pour les personnes testées. Certains laboratoires sont pires que d’autres concernant la fiabilité des résultats.

Généalogie génétique 93%

Identifier les cousins génétiques sera facile, mais déterminer quel est l’ancêtre commun vous reliant bien plus difficile. Si vous divulguez votre arbre généalogique sur le site, ce à quoi les laboratoires vous incitent, vous leurs donnez toutes vos informations. Vos enfants seront « fichés » génétiquement avant même d’être nés. Il faut donc utiliser des astuces pour vous protéger, ainsi que votre famille, tout en bénéficiant de toutes les potentialités de cet outil.

Choisir son test génétique et laboratoire 94%

Connaître les tests génétiques personnels et les laboratoires pour bénéficier de cet outil en toute sécurité et connaissance de cause.

Lisez L’ADN, un outil généalogique, pour obtenir la réponse à cette question et aux précédentes, suivant votre profil et votre recherche.

Une association sur la génétique

Retrouvez sur le site tous les articles sur l’actualité de la généalogie génétique

L’association DNA Pass a vocation à vous informer sur toute l’actualité de la génétique :

  • généalogie,
  • ethnique,
  • historique,
  • archéologique,
  • médical,
  • éthique…

Retrouvez sur le site internet les différentes rubriques et articles.

A partir de septembre 2019, réservé aux adhérents :

  • des fiches techniques spécialisées,
  • forums,
  • formations
  • et plein d’autres surprises