23andMe

Logo de 23andMe

Drapeau des Etats-Unis

Mountain View, Californie,
États-Unis

  • Livre en France

  • Conserve l’échantillon de salive

  • En anglais uniquement

0
Fondée en
0

23andMe a été créé par en 2006 avec un double objectif, allier tests génétiques à des fins généalogiques et tests médicaux. 80 % des utilisateurs acceptent de répondre aux questionnaires de santé utilisés à des fins médicales. La société vend des tests médicaux, dont certains ont fait l’objet de critiques quant à leur inutilité compte tenu de l’état actuel des données de recherches génétiques en la matière. A des fins de généalogie génétique, 23andMe est le seul laboratoire permettant de visualiser les deux chromosomes de chaque paire, et de distinguer celui du père et de la mère.

Les tests médicaux sont les plus susceptibles de polémiques quant à leur fiabilité, mais aussi la démarche mercantile des laboratoires sans encadrement médical approprié en termes de renseignements appropriés. Le test concernant la maladie d’Alzheimer est remis en question par les généticiens, car basé sur des résultats partiels, parcellaires et incomplets.

2018-12-03T20:08:16+00:00

16 Comments

  1. Nathalie 16 novembre 2018 à 16:48 - Répondre

    Bonjour,
    J’ai vu le reportage sur Envoyé spécial ce jeudi et je suis tentée par un test ADN à des fin de généalogie. J’ai réussi à remonter ma généalogie sur 400 ans du côté de mon père originaire du sud-ouest de la France (Quercy-Rouergue) et 700 ans du côté de ma mère originaire de la Bretagne/Normandie grâce à une ancêtre de petite noblesse. Mes ancêtres sont majoritairement issus de famille implantées de puis plusieurs générations dans le périmètre et ils ont très peu bougés géographiquement jusqu’à la rencontre de mes parents…
    J’ai bien sur quelques inconnus avec des pères non connus dont le plus récent est le père de la mère de mon grand-père maternel. Je me demande si au vu de la localisation assez homogène de mes ancêtres, c’est à dire la France, je peux découvrir des surprises… , Je suis notamment curieuse de savoir si une partie de mes ancêtres Normands étaient viking et ceux Breton plutôt celte. Pour ceux issu du Sud de la France, il y a peut-être quelques espagnols… Je souhaiterai savoir si les tests peuvent apporter ce type de réponse et dans ce cas quel est celui qui sera le plus intéressant pour moi ?

    • Nathalie Jovanovic-Floricourt 17 novembre 2018 à 22:00 - Répondre

      Je suis ravie que le reportage de Complément d’enquête vous ait donné envie de mieux connaître vos origines via les tests ADN. En ce qui concerne les origines ethniques, malheureusement, les résultats sur la France sont pour le moins décevant. Je vous laisse découvrir les articles consacrés au sujet dans la rubrique généalogie ethnique. Par contre, effectivement, l’histoire de la France, de l’Europe et du monde n’est faite que de migrations, et les caractéristiques génétiques se fixant sur plusieurs centaines d’années, par exemple des ancêtres germaniques s’étant installés au 16e siècle en France, seront considérés comme génétiquement allemands et non français. Concernant les vikings, vous risquerez d’être déçue, car les études génétiques ont démontré qu’ils n’avaient quasiment pas procréé d’enfants, restant dans leur cercle familial viking puisqu’ils se déplaçaient avec femmes et enfants. Ce qui peut être très intéressant pour vous en tant que généalogiste, c’est que la génétique peut vous permettre d’identifier le père naturel inconnu, votre AA GP. Vous portez ses gènes ! Si possible, il faudrait que vous fassiez tester votre grand-père maternel, car il n’est qu’à deux générations dudit géniteur inconnu, et par le système de triangulation, via la liste des cousins génétiques, vous pourrez identifier l’aïeul en question. Je vous conseillerai dans un premier temps de profiter des promotions par exemple de 23andMe avec 2 kits pour le prix d’1. De plus, vous avez sur 23andme l’haplogroupe des père et mère pour les hommes et de la mère pour la femme, ce qui vous donnera l’origine archéologique. Il serait bon de passer aussi chez MyHeritage. Leurs résultats ethniques font partie pour l’instant des plus mauvais, mais avec leur publicité, ils ont commencé à obtenir une base de profils génétiques français intéressants pour pouvoir croiser et retrouver le géniteur inconnu.

      • Nathalie 3 décembre 2018 à 19:10 - Répondre

        Bonjour,
        Je vous remercie pour ces éléments. J’ai essayé de commander le kit de 23andme, mais il refuse ma carte de paiement et mon compte paybal… J’ai essayé de passer par Amazon qui vend les kits, mais le site est séquencé par pays et je suis redirigée vers la version « France » qui n’a pas accès aux tests… Avez-vous une idée ?

        • Nathalie Jovanovic-Floricourt 3 décembre 2018 à 20:06 - Répondre

          Je viens de comprendre. J’ai mis le lien vers le site américain et pas le site international. Visuellement, aucune différence entre les sites, c’est juste le drapeau qui change tout en bas à droite. Voici le lien qui vous permettra de commander sans problème, avec une remise de 30 % jusqu’au 25 décembre. Désolée, je modifie dans l’article. Le bon lien est : https://www.23andme.com/en-int/

  2. Lyly 19 octobre 2018 à 14:43 - Répondre

    Bonjour,
    J’aurais voulu avoir une petite précision concernant cette phrase  » 23andMe est le seul laboratoire permettant de visualiser les deux chromosomes de chaque paire, et de distinguer celui du père et de la mère. » Est ce que cela signifie que l’on peut différencier les origines de la mère des origines du père ?
    Je suis née d’une PMA avec doneur inconnu, du coup je me demandais si je faisais ce test, me permetrait il de connaitre les origines de mon géniteur (sans qu’elles soient confondues avec celles de ma mère) ?
    Si oui, les autres tests ne le permettent donc pas ?

    • Nathalie Jovanovic-Floricourt 21 octobre 2018 à 13:24 - Répondre

      Tous les tests vous permettront de distinguer l’ADN reçu de votre père de celui reçu de votre mère, à condition que vous ayez pu faire réaliser le test ADN de l’un des deux parents. Dans le chromosome browser, en comparant votre ADN avec celui de votre mère, vous aurez immédiatement l’ADN de votre géniteur. Nous héritons de l’ADN de nos parents, mais aussi des 6 à 8 générations nous précédant. L’intérêt de 23andMe est que chaque paire de chromosome est distingué, vous pouvez donc visuellement voir le chromosome de votre père et de votre mère et aussi de distinguer clairement les origines ethniques de l’un et de l’autre. Chez les autres laboratoires, la paire de chromosome est fondue en un seul chromosome. Mais en comparant l’ADN de votre mère, vous pourrez voir les segments de votre père. La condition, quoiqu’il en soit, est de faire tester votre ADN et celui de votre mère. Vous trouverez davantage d’informations dans mon ouvrage.

  3. MARIE-LAURE GIRAUD-SAUVEUR 16 octobre 2018 à 12:23 - Répondre

    Bonjour, je viens de recevoir mes résultats 23andme et je me pose quelques questions. Comment distingue-t-on les chromosomes du père et de la mère dans les résultats? Peut-on les distinguer dans les comparaisons avec nos cousins 23andme? Merci pour vos réponses et la qualité de vos articles.

    • Nathalie Jovanovic-Floricourt 17 octobre 2018 à 19:23 - Répondre

      Merci à vous pour votre compliment. Cela fait du bien de savoir que je n’écris pas dans le vide et que mes articles sont appréciés. Pour répondre à vos questions : le moyen le plus simple de distinguer les chromosomes du père de la mère est de les faire tester. A défaut de pouvoir les faire tester, vous pouvez faire tester un oncle ou une tante, cela vous permettra de distinguer le chromosome de votre père ou votre mère par comparaison. Une autre possibilité, mais ça ne marche pas à tous les coups, est de regarder le nombre de segments. Les chromosomes de la femme se recomposent davantage que celui de l’homme. On peut le voir sur les chromosomes les plus longs, de 1 à 7 par exemple, où le chromosome de la paire ayant le plus de segments est celui de la mère. Ceci est expliqué dans mon ouvrage en détail. Cela devrait faire l’objet d’un article plus tard (mais j’ai trop d’articles en retard à écrire, je fais au fur et à mesure). Je donne aussi quelques explications dans Combien de gènes héritons-nous de nos ancêtres.

  4. peter 23 septembre 2018 à 12:14 - Répondre

    J’ai également lu sur votre site qu’il est possible de transférer les données adn d’un site à un autre. Si geneplaza permet d’obtenir un séquençage de qualité à moindre coût, pour l’exploiter ensuite avec d’autres bases de données, je trouve que c’est une solution à ne pas négliger.
    .

    .
    j’ai vu aussi sur un lien externe qu’il existe énormément de labos génétique dans le monde contrairement à ce que j’aurai pu penser, et que finalement 23andme n’est pas nécessairement celui qui offre le service le moins cher lorsqu’on est européen. (Ajouter frais de port de 63 dollars si je me souviens bien). Le sequençage dont parle gneplazza serait il donc plus complet que celui de 23andme puisqu’il pourrait servir aux labo pharmaceutiques ? A une époque j’avais lu que google avait développé une puce perfectionnée qui justement apportait une grande précision pour la lecture de l’adn.

    J’espère trouver un moyen de tester 23andme parcequ’il offre les résultats des chromosomes X et Y ainsi qu’une partie médicale. Mais je trouve le prix FINAL excessif pour quelque chose qui relève finalement du loisir et de la curiosité. j’avais cru comprendre également que si il était interdit aux USA à 23andme de proposer cette fameuse probabilité médicale ( a part une sept maladies), cela était autorisé dans certain pays. Sinon, peut être une bonne promo si je tombe le jour du DNA days 😉 . . .

    • Nathalie Jovanovic-Floricourt 23 septembre 2018 à 13:03 - Répondre

      Vous mélangez recherches généalogiques et médicales. Hormis 23andMe, l’exception, les grands laboratoires ne proposent que des tests de généalogie génétique (FTDNA, Ancestry, MyHeritage). Les tests sont entre 59 et 69 dollars, soit environ 50 euros plus une dizaine d’euros de frais d’envoi, pour obtenir vos origines ethniques et être mis en contact avec des cousins génétiques éventuels. Ce n’est pas cher pour un loisir. Effectivement, dans mon article, j’évoque le transfert des données entre ces laboratoires. Mais ces laboratoires n’acceptent pas les données d’autres laboratoires tels que Geneplaza ou d’autres nouveaux acteurs s’étant multiplié pour profiter de cette manne commerciale. C’est généralement les données brut de FTDNA, Ancestry et 23andMe qui sont acceptées en transfert. Vous ne pourrez transférer vos données de Geneplaza nulle part (à 145 euros le kit d’annalyse). Là, c’est de l’argent jeté en l’air et perdu.
      En ce qui concerne l’aspect médical, aujourd’hui, la majorité des sites offrent les mêmes tests sur la qualité de la peau, le type de sport ou niveau d’endurance à la douleur, et pour certains des projets plus médicalement sérieux tels les risques de cancer divers. Si vous vous inquiétez uniquement de ce sujet, par curiosité, le site promethease à 10 dollars vous suffira pour l’aspect risque médical avec toutes la prudence requise sur la fiabilité des résultats à ce jour ! Le seul test différenciant se rapprochant des tests médicaux sérieux réalisés par les médecins en France sera le test ADN d’Helix que j’ai précédemment évoqué, et dont le prix est inconnu à ce jour.

  5. peter 18 septembre 2018 à 15:50 - Répondre

    Encore un petit commentaire pour espérer être éclairé. Contacté pour plus de précisions, la société geneplaza (qui ne figure pas dans vos comparatifs) m’a répondu que eux font du « séquençage ADN a une couverture 0.4x ce qui retourne environ 40 millions de variants, et que chez 23andMe ce n’est pas du séquençage mais un chip Microarray.  »
    C’est du charabia pour moi 😉

    Ils disent faire « mitochondrie et les microbes dans la salive. »
    J’avoue que lire cette dernière phrase me parait peu professionnelle à cause du terme banal « microbes », mais ceci est peut être du à une réponse d’un anglais en Français.

    • Nathalie Jovanovic-Floricourt 22 septembre 2018 à 23:51 - Répondre

      Geneplaza met à disposition des applications payantes pour des prestations que l’on retrouve gratuitement sur Gedmatch (estimation ethnique vague et imprécise, couleur des yeux…). Quant au séquençage, ce qui importe, c’est l’interprétation des données dont on peut disposer, que Geneplaza ne propose pas, pas plus que l’accès à une base de données de cousins génétiques, principal intérêt d’un laboratoire de généalogie génétique. Voilà pourquoi ils ne font pas partie et ne feront pas partie de mon panel. Par contre, le type de séquençage peut avoir son intérêt pour revendre l’ADN à des laboratoires pharmaceutiques à des fins de recherches médicales. En l’occurence, Geneplaza se positionne sur l’ADN avec des apps basées sur des recherches scientifiques non représentatives. A lire bientôt les articles sur la génétique médicale pour mieux éclairer le sujet.

  6. Peter 17 septembre 2018 à 23:07 - Répondre

    Merci pour votre réponse. Des résultats médicaux ne sont pas du tout anxiogènes pour moi. C’est de la curiosité pour l’essentiel, et concernant la maladie génétique rare qui m’intéressait, je sais
    qu’elle était dans l’ancienne liste de 23Andme, mais savoir que les personnes de ma famille en sont porteur ne fera rien de particulier, sauf faire des vérifications plus poussées en cas de conception d enfants. Un médecin ne fera pas de prescription coûteuse car il considère que le risque est de moins de 1%.( il faut épouser qqun qui a le même gene).

    Donc, comme le côté généalogique m’intéresse aussi, j’aimerai trouver le plus complet des tests au meilleur prix.. Sans âttendre 2024 😉

    • Nathalie Jovanovic-Floricourt 17 septembre 2018 à 23:29 - Répondre

      Un médecin ne fera pas de prescription aujourd’hui, au vu du coût du test aujourd’hui et du risque potentiel. Mais ce ne sera plus le cas en 2024.
      Pour répondre à votre question, le seul site offrant dans le même test analyses médicales et analyses de généalogie est 23andMe.
      Vous trouverez ensuite des laboratoires qui vous offriront des tests séparés pour la généalogie génétique et l’aspect médical, mais de façon séparée, et en multipliant les couts (cela vous reviendra très cher au final).
      Si vous voulez prendre le risque d’envoyer vos données ADN à un site pour des résultats médicaux (quasi similaires à la liste de 23andMe initiale), je vous recommande Promethease pour un cout de 10 dollars. Il vous faudra avoir fait avant un test dans un laboratoire de généalogie génétique pour leur envoyer vos données brut génétiques.
      Le recours à un médecin reste essentiel. Vous pensez que ce n’est pas anxiogène, mais on ne connaît pas ses réactions face à des découvertes, et peut-être la découverte d’un risque génétique autre que celui auquel vous vous attendiez (je parle d’expérience).

  7. peter 17 septembre 2018 à 17:26 - Répondre

    bonjour
    Peut on récupérer les données du test de 23andme gratuitement et les utiliser pour les transmettre et les faire analyser par un autre service gratuit ou payant qui pourra faire une recherche poussée sur la partie maladies ?

    Autrefois 23andme proposait une détection du pourcentage d’adn ayant un risque de toutes sortes de maladies, dont certaines maladies génétiques rare qui m’interressaient. d’après ce que je comprend, il n’y a plus que quelques facteurs de maladies qui ressortent maintenant.

    Y ‘ a til un moyen de contourner l’interdiction de ces analyses médicales dans certains pays , et de trouver un test fiable a prix attractif qui analyse le côté maternel et paternel, aussi bien en génalogie qu’en medical ?
    En français, j’ai vu Geneplaza, mais je n’ai pas vu quel type de tests ils effectuent

    • Nathalie Jovanovic-Floricourt 17 septembre 2018 à 22:22 - Répondre

      La partie médicale est l’aspect le plus controversé et délicat aujourd’hui. Je publierai bientôt des interviews sur le sujet qui éclaireront sur cette approche particulière.
      Si vous avez des doutes et interrogations particulières concernant votre famille, le mieux est de s’adresser à votre médecin qui vous dirigera vers un généticien qui procédera à l’analyse ADN. Soit vous avez un doute sur une maladie génétique rare, et seuls un médecin pourra faire le test ADN avec la recherche adéquate du gène défaillant.
      Le programme France Génomique 2024 permettra à tous les français de pouvoir faire analyser leur génome complet à des fins médicales pour un coût de revient de 100 euros, là où ça coute 1000 euros aujourd’hui et 3000 euros il y a 3 ans.
      Si 23andMe a arrêté puis a de nouveau été autorisé à produire des résultats médicaux, c’est que ceux-ci n’étaient pas ou peu fiables. Mais des entreprises commerciales se jettent sur le filon pour vendre des logiciels. Geneplazza que vous m’indiquez, reprends des résultats d’études cliniques pour faire des diagnostics et vous balancer les résultats sans accompagnement. Hors les résultats ne sont pas forcément fiables et complets.
      Si cependant vous souhaitez des résultats médicaux fiables, sur les marqueurs génétiques dont on est sûrs qu’ils sont à l’origine de maladies, le test le plus fiable sera celui d’Helix sur 24 maladies avec les gènes identifiés (tels BRCA1, cardiomyopathie héréditaire, hypercholestérolémie héréditaire, etc) qui ne sont pas considérées comme des maladies génétiques rares. Mais le test n’est pas encore en vente. Après, vous trouverez des tests uniquement sur le risque de cholestérol, diabète, test limité sur le domaine. Le plus grand danger aujourd’hui à faire un test génétique médical, est d’avoir des résultats non fiables et anxiogènes. Mais ce doit être un sujet à évoquer auprès de nos politiques pour que cela soit intégré dans notre parcours de soins plutôt que d’enrichir des entreprises commerciales. Un vaste sujet.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :