En opposition aux tests génétiques médicaux, les tests ADN à des fins de généalogie génétique sont assimilés à des tests récréatifs. Mais peut-on vraiment estimer que connaître ses données génétiques équivaut à un loisir comme un autre ? La connaissance de nos origines et de nos liens génétiques ne s’avère-t-elle pas fondamentale ? Serions-nous interdits de connaître les données renfermées dans notre code génétique ?