Rosalind Franklin et la structure de l’ADN

| | Rosalind Franklin et la structure de l’ADN

Rosalind Franklin et la structure de l’ADN

Rosalind Franklin (1920-1958) © Wikipédia

Rosalind Franklin aurait dû recevoir deux prix Nobel mais elle n’a jamais pu être nommée. Scientifique d’une grande rigueur, elle a été longtemps oubliée de l’histoire et est devenue une icône féministe, emblématique de ces femmes scientifiques malmenées et spoliées par leurs confrères, comme l’explique France culture.

Cette biologiste moléculaire britannique née en 1920 a pourtant été la première scientifique à réaliser en 1951 des radiographies aux rayons X de l’ADN. Dans un rapport non publié, elle formule déjà l’hypothèse de la structure hélicoïdale de l’ADN.

Mais deux ans plus tard, avant qu’elle n’ait eu le temps de publier ses résultats, deux hommes, James Dewey Watson et Francis Crick, se procurent les clichés de la jeune scientifique à son insu. Ils publient un article dans la revue Nature sur la structure à double hélice de l’ADN en s’appropriant ses données, notamment celles obtenues par son fameux cliché 51. Mais ils ne la créditent pas.

Pour cette découverte, les deux hommes ainsi que Maurice Wilkins qui travaillait également sur la structure de l’ADN, obtiennent en 1962 le prix Nobel de médecine. Rosalind Franklin n’aura jamais pu défendre son rôle dans cette découverte: elle est morte prématurément quatre ans plus tôt à l’âge de 37 ans d’un cancer des ovaires, probablement dû à sa surexposition aux radiations.

[divider width= »full »]

Ces 6 découvertes scientifiques que des femmes se sont fait voler par des hommes, BFMTV, 11 février 2018

2018-02-13T01:05:17+00:00

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscrivez-vous
Vous inscrire

Recevez
notre Newsletter

Pour bénéficier de réductions
sur les conférences et les cours (à venir)
close-link