Amis depuis 60 ans, ils découvrent être frères

| | Amis depuis 60 ans, ils découvrent être frères
  • Alan Robinson et Walter Macfarlane, amis depuis 60 ans, sans savoir qu'ils étaient demi-frères

Amis depuis 60 ans, ils découvrent être frères

Amis depuis 60 ans, Alan Robinson, 72 ans, et Walter Macfarlane, 74 ans, ont découvert en cherchant leur père biologique grâce à un test ADN, qu’ils étaient demi-frères. Nés de la même mère à Honolulu, lors de la seconde guerre mondiale, Alan a été placé à l’adoption tandis que Walter était adopté par ses grands-parents.

Alan Robinson et Walter Macfarlane, amis depuis 60 ans, sans savoir qu’ils étaient demi-frères

Amis, ils découvrent être demi-frères à plus de 70 ans

Ils se sont rencontrés à l’école primaire, à Honolulu où ils sont tous deux nés. Ils sont devenus amis, et se sont côtoyés plus de 60 ans avec la même blessure secrète, connaître leurs origines. Grâce à un test ADN, ils se sont découverts le même chromosome X, hérité de leur mère. Ils étaient demi-frères et ne le savaient pas.

Walter Macfarlane est né en 1943 à Honolulu. Genevieve, sa mère, souhaitait le faire adopter. Ses parents l’ont alors convaincue de leurs confier l’enfant en « hanai », une tradition hawaïenne consistant à adopter informellement un enfant. 15 mois plus tard, un autre garçon naissait, d’un père différent. La mère de Walter confia l’enfant à l’adoption. Le petit Alan fut recueilli par les Anderson, et élevè dans le même quartier que son demi-frère sans rien connaître de ses origines.

Walter et son jeune frère Alan se rencontrèrent à l’école primaire, et continuèrent à se côtoyer dans la même équipe de football américain. Adultes, après le Vietnam, ils rentrèrent tous deux à Hawaï où ils se marièrent. Devenus pères de famille, ils continuèrent à partager les loisirs et les vacances. Les enfants de Walter appelaient l’ami de leur père « oncle Alan », admirant les qualités de pilote de bateau.

A la recherche de leur père biologique respectif

Walter chercha pendant des années son père, sans rien trouver. Il ressentait ce vide dans sa vie, de ne pas connaître son géniteur. Malheureusement, ses recherches demeuraient infructueuses. Alan, lui, commença à s’interroger sur ses parents biologiques, lorsque lui-même devint père. Si il adore ses parents adoptifs, ne pouvoir renseigner sur les formulaires administratifs les antécédents médicaux de la famille le minait. Ses enfants lui offrirent deux tests génétiques, dans deux laboratoires différents, mais aucune correspondance ne lui permit d’avancer sur la résolution de ce mystère. Alan décida d’utiliser un pseudonyme, Robi737, ne dévoilant pas sa véritable identité.

Walter et Alan sont toujours à la recherche de leur père biologique respectif.

Pour Walter aussi, ce sont ses enfants qui lui offrirent le test génétique dans l’espoir qu’il puisse découvrir son père biologique. Quelle ne fut pas sa surprise quand un profil émergea, signalé comme étant son demi-frère. Après vérification des chromosomes, il s’avéra qu’ils partageaient le même chromosome X hérité de la mère. Ils étaient donc demi-frères.

L’épouse et la fille de Walter soupçonnèrent l’incroyable vérité. Alan était pilote de 737 pour Aloha Airlines, où tout le monde l’appelait Robby. Walter appela alors son ami Alan pour lui poser la question. A la réponse de son ami de toujours, il se mit à pleurer de joie.

Tous deux choisirent de l’annoncer le 23 décembre à leur famille entière, et ce fut le tour d’Alan de se mettre à pleurer tant l’émotion le submergea. Sa femme Eva révéla que si ils avaient pu choisir une famille, c’est la famille Macfarlane qu’ils auraient choisie. Leurs enfants sont tous amis sur Facebook.

Quant à la fille de Walter, elle est ravie. « C’est vraiment un miracle de noël. Et le plus cool, c’est que nous n’avons pas à le rencontrer et tout découvrir de sa vie parce que oncle Alan est déjà quelqu’un que nous aimons et admirons et qui a toujours fait partie de notre vie. »

Les deux frères déjeunent tous les jours ensemble désormais, et planifient leurs prochaines vacances et sorties ensemble.

« C’est complètement incroyable, mais quand on y pense, c’est aussi triste de ne pas avoir su plus tôt que nous étions frères, parce que nous aurions pu affronter tous les hauts et les bas de la vie ensemble » regrette Walter. « Je partage ce sentiment que cela aurait pu être un plus » admet Alan « mais ce qui est formidable, c’est qu’il y a encore d’autres bons moments à venir ensemble. »

[divider width= »full »]

After 60 years of friendship, they learned they’re biological brothers, CNN, 28 décembre 2017.

Best friends of 60 years discover they are actually brothers, Dailymail, 26 décembre 2017.

 

[divider width= »240px »]

[gap]

[tabgroup title= »Tests de généalogie génétique » style= »tabs »]

[tab title= »Analyse mitochondriale »]

3 tests disponibles.

L’analyse des mitochondries permet de retrouver :

  • le plus ancien ancêtre commun uniquement du côté maternel (mère de la mère de la mère…)
  • les cousins génétiques de cette lignée matrilinéaire

[/tab]
[tab title= »Test autosomal »]

1 test disponible.

L’analyse des 22 paires de chromosomes autosomes et du chromosome X (2 pour la femme et 1 pour l’homme) permet de dévouvrir :

  • vos origines ethniques
  • vos cousins génétiques

[/tab]
[tab title= »Chromosome Y »]

Plusieurs tests disponibles selon les laboratoires génétiques.

Uniquement pour les hommes.

L’analyse du chromosome Y permet de retrouver :

  • le plus ancien ancêtre commun uniquement du côté paternel (père du père du père…)
  • des cousins génétiques de cette lignée patrilinéaire

[/tab]

[/tabgroup]

 

2018-06-10T21:19:58+00:00

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.